Recrutement

Le Recrutement en 2019

17 juin 2019

Le digital, ce n’est pas simplement des outils mais réellement une autre manière d’envisager le monde, l’entreprise et les relations humaines. Il faut à la fois être connecté et rester en mouvement, tout en gardant les pieds sur terre, l’humain restant le principal enjeu de la performance des équipes.

C’est pourquoi la transformation digitale d’une activité passe inévitablement par un changement d’attitude, de mentalité et de management au sein des entreprises. Les exigences changent et donc la façon de travailler avec !

Dans ce contexte, la question du digital dans le recrutement est capitale. Les outils numériques facilitent le métier des recruteurs mais aussi les démarches des candidats : on gagne du temps, on rentre en contact plus facilement, on a plus d’informations concernant l’entreprise, le poste à pourvoir ou encore le candidat qui postule, et on peut chercher des profils plus facilement grâce à de nombreux outils.

Il faut également accepter que la majorité d’entre nous ne fera pas carrière dans la même entreprise toute sa vie, et que nous ne sommes pas les seuls à recruter ou à chercher un emploi. La fidélité d’un salarié n’est donc jamais acquise et n’est peut-être pas ce qu’il faut viser comme objectif absolu par les équipes RH. Il est par contre nécessaire de rester attractif ou de former/accompagner des viviers en interne pour rapidement rebondir en cas de départ.

Pour devenir performante, la stratégie digitale du recrutement doit être réfléchie pour développer et mettre en cohérence (alignement Déclaré/Vécu/Perçu):

  • La marque Employeur et la communication externe,
  • L’expérience collaborateur et candidat,
  • L’équité et la transparence.

La cohérence de votre stratégie digitale est clé

Concrètement, il ne sert à rien de s’afficher comme super entreprise « connectée » si, en interne, nos propres collaborateurs ne peuvent pas surfer sur le net ! Cela ne doit pas être un simple effet de mode mais une vraie « stratégie » d’entreprise. Nous voyons notamment que la transformation digitale est une autre manière de travailler ensemble via les plateformes de partage d’information en interne comme en externe, ce sont de nouveaux outils numériques qui impliquent une nouvelle organisation des managers avec des collaborateurs plus accessibles et plus connectés.

Il est donc judicieux de disposer d’un budget pour déployer de nouveaux outils : multiposting, page entreprise, site Web actualisé, vidéo de présentation, … Sans oublier de réfléchir au fond du message véhiculé : les bons mots clés pour un bon référencement, la bonne image qui captera l’attention…

Il est également nécessaire de se donner les moyens et d’accompagner les changements, pour améliorer la qualité de travail de nos collaborateurs au travers de l’usage de nouveaux moyens. Ils doivent pouvoir s’épanouir dans leur quotidien et dans leurs performances en se sentant « à la page » et compétents sur les outils, et en ayant le sentiment d’évoluer dans leur métier au profit d’un meilleur service rendu aux clients (et donc d’une plus grande satisfaction).

L’entreprise doit s’engager de façon collective. C’est l’ensemble qui fera avancer les rouages du numérique, en étant toujours plus agile, novateur et surtout à l’écoute et humain !

Agilité numérique : un atout pour faciliter vos recrutements

Une entreprise visible et connectée, qui communique et qui utilise les nouveaux outils de recrutement, sera perçue comme innovante et à la page. De ce fait, la « marque employeur » en sera valorisée, surtout si tous les collaborateurs se sentent concernés et pas uniquement le responsable communication.

Les Réseaux Sociaux, et en particulier LinkedIn qui a su se rendre incontournable dans le domaine, s’imposent dans le milieu du recrutement comme indispensables. Accompagnés d’autres plateformes professionnelles spécialisées, et de techniques innovantes pour diffuser les offres et communiquer autrement à l’externe, ils boostent de nouvelles pratiques.

Du CV en ligne, à l’entretien Skype, en passant par les jobdating, les suggestions d’emplois LinkedIn, les serious games d’entreprise, les offres présentées en vidéos, les plateformes de cooptation, chatbot, … Internet regorge de merveilles pour les recruteurs et les candidats.

Cela bouge très vite et c’est chronophage ! Pour ne pas perdre votre temps et vous disperser, donnez-vous le temps d’établir une feuille de route et de séquencer vos priorités au regard de votre stratégie.

Veillez à ne pas déshumaniser le recrutement avec le digital

Les plateformes de tri des CV, les vidéos de présentation et les entretiens à distance ne sont pas toujours simples et tout le monde n’est pas à l’aise dans ce type d’approche. C’est pourquoi les recruteurs doivent se former et s’adapter aux nouvelles technologies pour recruter de façon optimale et ne pas passer à côté d’une perle rare ou mettre en difficulté un candidat. Côté candidat, il est important également de se préparer (des tutoriels vous montreront facilement comment vous y mettre !).

Néanmoins il faut veiller à ne pas tout automatiser…

Si vous faites des démarches pour vous entretenir avec une potentielle recrue et que vous réalisez un entretien à distance avec lui et qu’il s’est montré très disponible, mais que vous ne le retenez pas : il est préférable, à minima, de le rappeler pour lui donner une explication par téléphone ou quelques conseils personnalisés par mail, plutôt qu’une réponse mail automatique.

Ou encore, si vous collectez de nombreuses informations sur les candidats et que vous les conservez dans votre base de données, il semble logique que vous soyez transparents sur vos pratiques en retour : enquêtes de satisfactions, avis clients, valeurs, …

De plus, si votre entreprise prône des valeurs digitales et humaines, elle doit pouvoir le démontrer au-delà des technologies, en déployant des pratiques réactives et pertinentes lors des sollicitations des clients, des candidats comme des collaborateurs. Personne ne doit se sentir lésé.

Il faut donc consacrer du temps à cette évolution numérique. Rédiger une offre de façon créative avec un message qui ne soit pas redondant, être disponible, considérer avec attention les éventuelles candidatures internes, informer les managers, donner envie au candidat tout en restant sincère, savoir faire des retours et s’inscrire dans une relation durable pour tous les acteurs….

Autant d’attentes qui peuvent nécessiter de prendre le temps d’une analyse approfondie des besoins de l’organisation en fonction des objectifs qu’elle vise.

La transformation digitale est donc un bon moyen pour améliorer la performance et se différencier. Mais elle implique plus qu’une volonté ou un budget. Chacun doit avant tout faire évoluer ses postures, ses mentalités et ses principes de management pour inscrire l’entreprise dans un changement durable.

rotate device

Retourner votre tablette
pour une meilleure navigation