Developpement personnel

Et si vous dormiez mieux ?

15 septembre 2021

« Moins tu dors, plus tu es fort ! » …. Bien que cette expression ait fière allure, le corps n’est pas tout à fait d’accord. Dans notre société active, où dormir est vu comme une perte de temps, beaucoup raccourcissent leur nuit afin d’être plus actif et de gagner du temps. Et si je vous disais qu’il faudrait plutôt faire le contraire ? Que dormir améliorerait aussi bien vos performances au travail, que votre santé et votre mental ? Après tout, nous le faisons machinalement, mais savez-vous vraiment ce que le sommeil nous apporte ?

Le sommeil à quoi ça sert ?

Pour commencer, il faut savoir qu’une nuit de sommeil est composée d’une succession de 4 à 6 cycles comprenant chacun la phase lente et la phase du sommeil paradoxal (celle où les yeux roulent sous les paupières et on l’on rêve le plus). Chaque cycle dure en moyenne 90 minutes. Pendant que l’on dort, voici ce qui se passe :

  • L’organisme produit des nouvelles cellules pour remplacer les cellules mortes.
  • Le corps évacue les déchets.
  • On grandit ! En effet, c’est pendant notre sommeil que la somatotropine, à savoir l’hormone de croissance, permet aux enfants de grandir, mais aussi la réparation tissulaire chez l’adulte. C’est pourquoi les sportifs ne rigolent pas avec le sommeil !
  • Le système immunitaire est renforcé (et ce n’est pas négligeable surtout en ce moment, non ?), il suffit de voir que lorsque l’on est malade le corps nous impose le sommeil pour récupérer.
  • Cela consolide la mémoire et la capacité d’apprentissage. Le cerveau va trier, intégrer et assimiler toutes les informations qu’il a reçues tout au long de la journée. On comprend mieux l’expression « La nuit porte conseil ».
  • Favorise la créativité. C’est pendant le sommeil paradoxal, où le cerveau est le plus actif, que les rêves font travailler notre imagination. Et quand on voit les rêves que l’on peut faire, il n’y a pas à dire, il y a du potentiel !

Vous l’aurez compris, dormir a une fonction vitale pour l’organisme ! Il faut savoir que la privation de sommeil ne peut pas être rattrapé par des compléments. Dormir est la seule solution, le reste n’est que temporaire (on pense tous à ce collègue qui se nourrit de café). Et pour ceux d’entre vous qui dorment, mais se réveillent en étant fatigués, c’est que votre sommeil ne doit pas être réparateur, c’est souvent dû à des mauvaises habitudes.

Comment mieux dormir ?

Le sommeil est hormono-dépendant, c’est-à-dire que la mélatonine, l’hormone du sommeil, est dépendante des autres hormones. Il ne suffit donc pas d’avoir une routine avant de dormir, mais d’appliquer des bonnes habitudes tout au long de la journée ! Voici quelques conseils :

  • Mieux manger : choisir des aliments de bonne qualité, bien composer ses repas (50 % de légumes dans l’assiette !), bien mâcher pour aider la digestion, essayer de manger à horaires fixes. Le soir, il est préférable d’éviter les plats industriels, les protéines animales (qui favorise l’éveil), le café, le thé, les laitages (de vache), le chocolat noir, les épices, les aliments frits, ainsi que les fruits en fin de repas (les fruits devraient toujours être pris avant le repas, sinon ils fermentent dans l’intestin). Laisser, entre le dîner et le coucher, au moins une heure d’écart est également recommandée (trois heures étant le mieux).
  • Pratiquer une activité physique régulière : les bienfaits du sport ne sont plus à démontrer ! En relâchant la pression vous aurez une « bonne fatigue » et donc un meilleur sommeil. Vous pouvez tout simplement vous oxygéner, en prenant un « bon bol d’air frais ».
  • Une heure avant d’aller se coucher, essayez de limiter nos accès aux écrans, surtout à la lumière bleue, qui perturbent la synthèse de la mélatonine. Pourquoi ? Car celle-ci est secrétée en l’absence de lumière tout simplement !
  • Prendre une douche froide … Oui, vous avez bien lu, contrairement à la croyance populaire, l’eau froide favorise le sommeil, car elle aide à baisser la température corporelle, phénomène qui se passe naturellement quand on s’endort.
  • Lâcher prise : il est important de se prendre du temps pour soi, un moment où vous faites quelque chose qui vous plaît, qui vous détend. Vous n’êtes pas obligé d’y consacrer des heures, 10 min peuvent suffire !

Et la sieste alors ?

Souvent vue comme de la fainéantise, elle reste néanmoins la meilleure solution sous réserve qu’elle ne dure pas plus de 20 minutes. Beaucoup de pays, comme la Chine et le Japon, ont reconnu les bienfaits de la sieste et ont mis à la disposition de leurs employés des salles réservés à la sieste. Et pour cause, des études de la NASA ont démontrées que 20 minutes de sieste permettent d’améliorer les performances de 34 % et la vigilance globale de 54 %. Mieux que piquer du nez après le déjeuner non ?

La Micro-Sieste quant à elle consiste à dormir seulement entre 5 et 10 minutes. Les militaires en font beaucoup usage, notamment quand ils sont sur le terrain. Elle permet de se ressourcer rapidement, tout en restant en alerte.

Si jamais votre entreprise ne dispose pas de salle dédiée à la sieste, pourquoi ne pas essayer de vous trouver un coin tranquille ? Certains y arrivent même en étant assis derrière leur bureau, alors avec un peu d’entraînement pourquoi pas vous ?

Pour conclure

N’oubliez pas que les besoins sont différents en fonction de chacun, et qu’il est important d’écouter votre corps. Alors si celui-ci vous demande du repos, pourquoi ne pas l’écouter ? Vous en verrez rapidement les résultats aussi bien au travail, que sur votre santé !

rotate device

Retourner votre tablette
pour une meilleure navigation