Accompagnement

Comment se déroule un outplacement ?

8 novembre 2017

L’outplacement individuel est une procédure d’accompagnement d’une personne en transition professionnelle. Il vise à garantir un retour rapide et serein à la reprise d’une activité, qu’il s’agisse d’un retour à l’emploi ou de la création/reprise d’une entreprise.

Sa durée est variable. Elle est définie chaque fois en amont par un accord tripartite entre l’entreprise, le bénéficiaire et le cabinet prestataire. Cette durée dépend toujours des besoins particuliers et du profil de la personne en voie de reclassement.

Contrairement au bilan de compétences, le déroulement d’un outplacement n’est pas encadré par la loi. Chaque prestataire a donc développé ses propres méthodes, chaque fois réadaptées au client.

Concrètement, une prestation d’outplacement s’articule autour d’un certain nombre d’outils : bilan de carrière, tests d’aptitude et de personnalité, aide à la définition du projet professionnel, conseils sur la stratégie, enquêtes, formation à la recherche d’emploi, entretiens de simulation…

Elle suit un développement méthodologique organisé en cinq grandes phases.

Les 5 temps forts de l’outplacement

1/ Dresser le bilan

Le premier grand moment de l’outplacement est un temps d’analyse. Le bénéficiaire est amené à prendre du recul sur son parcours et à dresser le bilan de sa situation professionnelle et personnelle.

L’objectif : mieux se connaître, comprendre les raisons de son départ, réfléchir à ses choix passés et à venir, et porter un regard lucide sur ses opportunités professionnelles, sans se surestimer ni se sous-estimer.

2/ Elaborer le projet et le plan d’actions

Le deuxième temps est consacré à la définition du projet professionnel. Alors que la première étape constituait une forme de regard sur soi invitant à l’introspection, ce moment invite à l’ouverture et à la prospective.

L’objectif : mieux connaître son environnement professionnel, déterminer les différentes options à explorer et formaliser ses choix.

Du projet professionnel découlera une stratégie d’action élaborée en concertation avec le consultant et déclinée en plan d’actions.

3/ Apprendre et se former

Après ces deux temps d’analyse et d’exploration, place à l’action ! Le bénéficiaire doit maintenant travailler à acquérir tous les savoir-faire et savoir-être nécessaires à la réussite de son projet.

Il travaillera différemment selon qu’il cherche à retrouver un emploi salarié ou à créer ou reprendre une entreprise.

Si son objectif est le retour à l’emploi, le bénéficiaire apprendra surtout à communiquer sur lui-même. Il devra maitriser son marketing personnel – son « personal branding » – et le cas échéant se former aux nouveaux outils de communication et à l’approche réseau. Il lui faudra aussi maitriser les techniques de recherche d’emploi et élaborer ses outils (CV, lettres de motivations…)

Dans le cas d’une création ou d’une reprise d’entreprise, le bénéficiaire devra se former aux fondamentaux du droit des sociétés et de la comptabilité. Il lui faudra aussi se familiariser avec les principales techniques commerciales. Il devra enfin élaborer son business plan et solliciter les conseils d’experts pour aller chercher des financements.

L’objectif de cette phase d’apprentissage est d’avoir toutes les cartes en main pour mettre en œuvre le plan d’actions menant à la réussite du projet professionnel.

4/ Rechercher un emploi / Lancer son activité

Le moment du grand plongeon est venu. Il faut désormais mettre en pratique ce qui a été appris – ou consolidé. Le bénéficiaire active son réseau, multiplie les contacts, prospecte les recruteurs ou les clients/financeurs potentiels.

Sans jamais se substituer à elle, le consultant soutient la personne outplacée tout au long de son action. Il assure un suivi régulier et analyse ses retours d’expériences, la conseille dans sa prise de décision et la met en relation avec son réseau professionnel et de partenaires.

L’objectif de cette étape : trouver un emploi / réussir le lancement de son activité

5/ Consolider, s’intégrer

Vient enfin le temps de la réussite. Le bénéficiaire a retrouvé un emploi ou le créateur/repreneur d’entreprise a officiellement démarré son activité. Le consultant est présent pour assurer un « coaching d’intégration », aider à négocier les contrats et accompagner le bénéficiaire dans sa prise de poste ou dans les premiers temps de son activité.

L’objectif : consolider la réussite par l’appropriation du nouvel environnement et finaliser la transition.

Pour mener à bien le déroulé de la prestation, les cabinets d’outplacement s’appuient sur un ensemble d’outils et de techniques adaptés aux différentes phases de la procédure.

Un éventail d’outils et de techniques

Voici quelques exemples d’outils utilisés par les cabinets d’outplacement pour accompagner les bénéficiaires :

  • Les outils d’évaluation des compétences : portefeuille des compétences, grilles de travail et d’autoévaluation
  • Les tests psychotechniques
  • Les outils de connaissance de soi : tests MBTI, 360°, de personnalité
  • Les entretiens en face à face
  • Les outils de connaissance de l’environnement : enquêtes professionnelles, recherches documentaires, études de marché
  • La formation aux techniques de recherche d’emploi, à la prospection des marchés ouverts et cachés et à l’approche réseau
  • Le coaching digital : formation à la visibilité web et à l’e-réputation
  • Les simulations d’entretiens et de présentations de projet
  • Le travail sur le comportement, l’expression orale et l’apparence, éventuellement à l’aide de la vidéo
  • Un débriefing sur les entretiens passés dans le cadre des candidatures faites par la personne.

Plus généralement, le rôle du cabinet d’outplacement est d’accompagner le candidat tout au long de sa transition professionnelle. Le consultant prodiguera de nombreux conseils et veillera à ce que l’approche stratégique définie avec le candidat soit mise en œuvre.

En bref : Comment se déroule un outplacement ?

D’une durée variable arrêtée en amont, l’outplacement s’articule autour de 5 grands moments :

  • Une phase de bilan
  • La définition du projet professionnel
  • Un moment d’apprentissage et de formation
  • Un temps d’action (recherche d’emploi ou création/reprise d’entreprise)
  • Une phase d’intégration
rotate device

Retourner votre tablette
pour une meilleure navigation